Pourquoi et comment trier ses déchets chimiques ?

« De ses erreurs on apprend, de ses succès pas autant »…

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler d’un sujet auquel j’ai été régulièrement confrontée et pour lequel j’ai enfin trouvé une solution. Vous le savez tous, je ne suis pas une grande bricoleuse et je laisse les DIY aux experts. Je rappelle que le fait d’être architecte d’intérieur et décoratrice, ne veut pas dire que je fais les travaux chez les gens et heureusement pour eux, ai-je envie d’ajouter. Néanmoins, il m’arrive de mettre la main à la pâte pour tenter d’améliorer mon habitat.

Et pendant le confinement, je m’en suis donné à coeur joie, peinture dans le séjour, dans ma chambre, avec mon fils nous avons même décapé et repeint une table de chevet trouvée aux encombrants et cerise sur le gâteau, avec les voisins, on a remis en état le jardin de la copropriété. Heureusement les enseignes de bricolage et de décoration ont trouvé des solutions afin de continuer à nous livrer, pour que l’on puisse s’occuper l’esprit et surtout pour que l’on se sente « mieux chez soi ».

Et comme à chaque fois, que je fais des travaux de décoration chez moi, je me suis retrouvée avec du reliquat sur les bras. D’habitude, je stocke et je retombe dessus facilement deux à trois ans après en rangeant ma cave et en général je finis par jeter…

Et c’est là, précisément que j’attire votre attention…

Ce n’est pas que je me moque de l’environnement, c’est que déjà à l’époque, ce n’était pas encore un réflexe et puis quand tu ne sais pas, tu ne fais pas, tu n’as parfois même pas le réflexe de chercher. Enfin ce n’est pas pour me dédouaner, mais les déchets chimiques, ce n’est clairement pas mon coeur de métier et je n’y connais pas grand-chose. Heureusement, les choses et les mentalités évoluent !

Je crois que la première fois que j’ai été sensibilisée, c’est grâce à Emmanuelle Rivassoux, il y a 1 an. Elle avait fait un post Instagram dans une remise et je me souviens m’être demandée ce qu’elle faisait là, elle qui est toujours dans de jolis décors. Et bien elle y parlait de trier ces déchets chimiques. Ça m’avait interpellée et j’avais même pris le temps, je me souviens, de regarder sa story où elle expliquait le pourquoi, du comment.

Et bien cette fois c’est à mon tour de vous en dire plus, car pour que les choses avancent, il faut en parler !

Pour exemple, EcoDDS est une société à but non lucratif qui s’engage depuis 2012 à nous sensibiliser sur le tri des déchets chimiques, mais elle ne s’arrête pas là, car elle s’est également donné pour mission de collecter et de traiter ces déchets, dans des conditions visant à préserver aussi bien la santé de chacun que l’environnement.

Notre rôle…

En ce qui concerne notre action, rien de très compliqué. De la même manière que nous déposons des vêtements qui ne nous vont plus, dans des containers prévus à cet effet et bien EcoDDS s’associe à plus de 3 200 déchetteries adhérentes et crée de nombreux points de collecte, pour nous faciliter la vie. Pour faire simple, vous allez sur leur site, vous rentrez votre adresse et on vous dit où aller.

Quel produits sont concernés…

On parle ici de produits de bricolage et de décoration (peinture, white spirit…), de jardinage (désherbants…), mais également certains produits prévus à l’entretien de la maison (acide sulfurique…) ou encore des voitures (antigel…). Vous pourrez trouver la liste complète des déchets chimiques pris en charge par EcoDDS directement sur leur site. Alors pas de panique tout n’est pas non plus à aller déposer en déchèterie, on parle ici de produits que vous utilisez en moyenne 2 à 3 fois par an. Cette information peut vous aider à les trier car les produits chimiques utilisés couramment comme les nettoyants de sol ou les berlingots vides d’eau de javel peuvent rejoindre votre poubelle des emballages ménagers.

Le rôle d’EcoDDS…

Alors une fois que l’on a pensé à notre jolie planète et que l’on a déposé nos produits chimique après utilisation, EcoDDS prend le relai. Les déchets y sont soit valorisés en production d’énergie (chauffage, électricité) soit recyclés, soit éliminés dans des conditions respectueuses de l’environnement.

Si le sujet vous intéresse, je vous invite fortement à aller sur leur site, vous pourrez faire le plein d’information et mieux comprendre pourquoi et comment être responsable, avec des gestes simples. En attendant, je vous laisse découvrir un des jolis projets d’EcoDDS, pour nous aidez à avancer ensemble !

Retrouvez-moi sur les Réseaux Sociaux

Facebook – You Tube – Twitter – Pinterest – Instagram– Google +

Ps : Citation du début, rabâchée mainte et mainte fois par ma petite maman

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.