AVENTURE DECO - LE MAG

Maison Bahya x RAILS

Il y a cinq ans quasiment jour pour jour, j’écrivais mon premier article sur Maison Bahya. Cette marque spécialiste du carreau de ciment ouvrait tout juste ses portes et nous en mettait déjà plein la vue avec son design made in Paris. Emmenée par le duo Audrey Rode et Alexandre Sopoçko, Maison Bahya propose à ses clients, un catalogue permanent de plus de 300 motifs, mais surtout la possibilité de personnaliser ses carreaux de ciment sur-mesure à partir d’une fabrication artisanale. A Tanger, des maîtres artisans dédient leur savoir-faire à la confection minutieuse de carreaux faits main, s’adaptant au format et à la complexité du motif.

Les grands classiques, côtoient ici des formes plus modernes, mais également des motifs exclusifs dessinés maison, ou encore, cerise sur le gâteau, des collaborations avec des designers invités.

Je dois avouer que j’ai eu beaucoup de mal, lorsque ce matériaux à repointer le bout de son nez. Mais il en a été de même avec le marbre et le Terrazzo, ça n’a donc rien de personnel, il me faut juste un peu de temps, voilà tout ! Comme pour toute chose que j’aime ou que je déteste, je me suis mise à faire des recherches frénétiques,  d’où venait ce truc vieillot à la une de tous les magazines déco…

Et bien, je suis sure que peu d’entre vous le savent, mais le carreaux de ciment est une invention artisanale française. Il est né dans les Ardèches en 1850, région qui à l’époque regorgeait de cimenterie. Et à qui doit on ce matériaux ? Et bien à Etienne Lamande, entrepreneur des travaux publiques. Oui moi aussi, je suis tombée des nues !

Le carreaux de ciment se développe rapidement dans le Sud de la France et fait une part belle à la pierre et au marbre, très utilisés à cette époque, mais beaucoup trop cher pour les maisons populaires. Il est présenté à l’exposition universelle de Paris en 1857, bah oui, ça ne rigole pas et de fil en aiguille, il traverse les frontières.

Tout ça pour dire que depuis cinq ans, Maison Bahya dépoussière les codes et fait vibrer mon petit coeur de passionnée d’artisanat et de design. Et pour preuve, cette magnifique collaboration avec Rails, un concept entre la sculpture et le mobilier, créer Gwendoline Porte, architecte d’intérieur française.

En associant leur identité et leur singularité, ces deux maisons, lance une collection de carreaux de ciment pleine de caractère, qui joue avec les lignes et la silhouette graphique du design original des modules Rails.

Une gamme résolument contemporaine, linéaire mais audacieuse, déclinée en quatre harmonies de couleurs emblématiques de l’univers de Gwendoline Porte, qui saura souligner subtilement toutes les pièces de la maison.  De l’entrée à la chambre, en passant par la cuisine, le salon et la salle de bains…Tout marche à merveille !

Et vous, un matériau que vous avez commencé par détester et que vous verriez maintenant partout ?

Retrouvez-moi sur les Réseaux Sociaux

Facebook – You Tube – Twitter – Pinterest – Instagram– Google +

 

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.