AVENTURE DECO - LE MAG

Le Silence est d’or !

En Europe, 80 millions de personnes sont confrontées quotidiennement à des bruits trop forts. Le bruit en milieu urbain est omniprésent, considéré comme un véritable facteur polluant, le bruit perturbe l’organisme. Il peut entraîner des problèmes d’irritabilité, de stress, d’insomnie ou encore de dépression.

Si la pollution atmosphérique est une nuisance dont chacun a pleinement conscience, il n’en est pas de même pour la pollution sonore : un ennemi invisible dont l’impact a doublé tous les 10 ans depuis la révolution industrielle. On se doute bien, que cela crée un inconfort, mais de là à en prendre vraiment conscience, c’est autre chose.

Quand Saint Gobain m’a sollicitée pour leur évènement « MISSION TO EARTH #1 : QUIET PLACE « , qui s’articulait autour d’une expérience sensorielle, j’ai décidé de me renseigner sur le sujet !  Et j’ai clairement halluciné sur ce que nous emmagasinons au quotidien et sur les conséquences. Il ressort que le bruit apparaît comme étant la 2ème cause de morbidité* derrière la pollution atmosphérique.

Encore une fois,  je connais les méfaits que me procurent le bruit, maux de tête, stress, énervement… mais de là à imaginer que nous perdons entre 10 mois à 3 ans de «  vie en bonne santé  », si l’on s’en tient aux critères de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), c’est juste dinguissime !

Alors, on est d’accord, la pollution sonore ne date pas d’hier, mais pour ma part, j’en prends pleinement conscience aujourd’hui. Il y a quelque mois, je découvrais les casques à réduction de bruit active.  Ils sont capables de créer une véritable bulle de silence autour de vos tympans et je dois dire que c’est assez bluffant!

Mais qu’en est-il de nos intérieurs ? Il faut savoir que contrairement à l’isolation thermique, aucune réglementation acoustique n’impose à un propriétaire d’entreprendre la rénovation d’une mauvaise isolation phonique. Si vous êtes locataire d’un appartement datant d’avant 1996, c’est une galère sans nom !

Tout ça pour dire, qu’on a encore beaucoup de chemin à parcourir mais qu’heureusement certains industriels tel que Saint-Gobain, ont décidé de joindre les actes à la parole. C’est pour cette raison que le 14 novembre dernier, je me suis rendue Place Stravinsky, afin de pousser les portes d’une surprenante petite maison de verre, insonorisée et habillée d’images LEDS. La création graphique de cette dernière, évoluera et représentera ainsi le bruit de manière esthétique et narrative.

La volonté de Saint-Gobain a travers cette initiative ? Démontrer tout son savoir-faire et sa volonté d’améliorer le confort acoustique urbain pour les 30 années à venir.

Retrouvez-moi sur les Réseaux Sociaux

Facebook – You Tube – Twitter – Pinterest – Instagram– Google +

 

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.