La Ciergerie des Prémontrés, des bougies d’excellence

La Ciergerie des Prémontrés, des bougies d’excellence

La Ciergerie des Prémontrés, des bougies d’excellence

Un peu d’histoire_

À l’origine de la Ciergerie des Prémontrés, il y a une histoire. Celle des Pères Blancs qui s’installèrent, en 1858, à l’Abbaye de Saint Michel de Frigolet, au cœur des Alpilles. Ils y développèrent plusieurs activités, dont celle de cirier. Mais en 1903, les chanoines sont contraints de quitter l’Abbaye.

Pour faire perdurer leur savoir-faire, ils décident alors de transmettre leurs secrets de fabrication à la famille Chabrier, originaire du petit village de Graveson. Aujourd’hui rachetée par Stéphane Richard, la ciergerie, revenue s’installer à Tarascon, continue de respecter les méthodes jadis utilisées pour la fabrication des cierges et des bougies.

Un savoir-faire artisanal qui fait de la Ciergerie des Prémontrés la dernière ciergerie traditionnelle de Provence à fabriquer ses bougies selon les techniques ancestrales du XVsiècle.

ciergerie-bougie-decoration-sculpture

ciergerie-bougie-decoration-sculpture

Plus qu’une manufacture, un lieu chargé d’histoire

Lorsque l’on pousse les portes de la Ciergerie des Prémontrés, on y découvre plus qu’un atelier de fabrication, on s’offre un voyage à travers le temps.

Dans cet antre empli de charme et de simplicité, les vestiges et les outils datant de 1904 à 1960 règnent en maître. Ici, l’art de la conservation et les techniques de fabrication ancestrales sont préservés. Un héritage reconnu et distingué par le label Entreprise du Patrimoine Vivant. 

bougie-decoration-sculpture

Dans cet atelier, où l’odeur de cire enchante les lieux, on y découvre le goût pour le travail manuel. Un art s’exprime, celui de maître-cirier. Un atelier musée qui retrace des années d’histoire et entretien un savoir-faire devenu rare.

ciergerie-bougie-decoration-sculpture

Une fabrication artisanale

Composées d’un mélange de cire minérale et de cire végétale, les bougies de la Ciergerie des Prémontrés s’habillent d’une jolie teinte homogène obtenue grâce à des pigments de couleurs jetés en pluie fine dans la cire fondue puis tournée à maintes reprises. Pour les fabriquer, la ciergerie utilise une méthode datant du XVsiècle appelée « à la plongée ». Les mèches de coton sont disposées en U sur des baguettes de bois, fixées sur des cadres puis plongées dans la cire. Une méthode qui permet de créer des bougies coniques, plus fines à leur sommet.

Quant aux cierges, eux aussi sont fabriqués à partir d’une technique ancestrale dite « à la louche ». Une à une, les mèches sont attachées à un cerceau métallique puis vont être enduites de cire chaude à l’aide d’une « louche ». Une méthode qui permet d’obtenir des cierges d’un diamètre égal sur toute la hauteur. Bien plus que des techniques de fabrication, ces méthodes garantissent une qualité de bougies supérieure. Les bougies ne coulent pas, ne dégagent pas de fumée noire et se consument moins vite que les bougies industrielles. Des petits bijoux ! 

Jessica Venancio – Architecte d’Intérieur – Blogueuse Déco – Chroniqueuse pour Téva Déco

_

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.